Top

Bien au frais cet été, avec les professionnels RGE

<em> Vous souhaitez éviter la surchauffe estivale dans votre logement ? C’est le bon moment pour entreprendre des travaux. Et de faire appel aux professionnels RGE, Reconnu Garant de l’Environnement. Explications et conseils pour ne pas se tromper.</em>

Avec 2500 à 2900 heures de soleil par an, l’ensoleillement en Provence-Alpes-Côte d’Azur est de 20 % supérieur à la moyenne nationale. C’est dire l’importance du confort d’été. Heureusement les solutions techniques existent pour améliorer la fraîcheur dans son logement sans se ruiner. Elles nécessitent des compétences spécifiques acquises par beaucoup de professionnels RGE de la région. Des partenaires indispensables pour qui veut gagner en confort d’été, faire réaliser des travaux d’amélioration énergétique et bénéficier des aides publiques.

 

  1. RGE qu’est-ce que c’est ?

Un gage de compétences et qualité. La mention a été créée par les pouvoirs publics, l’Ademe et les organismes professionnels, afin d’identifier facilement les professionnels et les entreprises qualifiés pour réaliser vos projet de rénovation et/ou d’installation d’équipements utilisant les énergies renouvelables.

La qualification RGE est une attestation de compétences destinée aux artisans et aux entreprises du bâtiment spécialisés dans les travaux favorisant les économies d’énergie.

 

  1. Quel est le lien avec les aides financières ?

Pour bénéficier des aides financières et subventions publiques,  éco-prêt à taux zéro (EcoPTZ), crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), des aides des fournisseurs d’énergie dans le cadre des Certificats d’Economie d’Energie (CEE), le recours aux  entreprises RGE est impératif. C’est ce qu’on appelle l’éco-conditionnalité, qui garantit la compétence et la solidité financière de l’entreprise que vous choisissez.

Aucune dérogation n’est possible.

 

  1. Qui peut obtenir la mention RGE ?

Les entreprises et des artisans qui proposent une offre globale de rénovation énergétique ou une offre spécifique sur certains types de travaux : isolation, menuiseries extérieures et volets isolants, chaudières à condensation ou microgénération, installation de systèmes de chauffage, production d’eau chaude sanitaire et équipements utilisant les énergies renouvelables (chauffe-eau solaire, chauffage au bois, pompes à chaleur, photovoltaïque).

Une mention RGE Études existe pour les professionnels spécialisés dans le conseil, l’audit énergétique, l’étude thermique, et la maîtrise d’œuvre ou d’ingénierie.

 

  1. Un label pour chaque type de travaux

Il existe différents labels RGE, il est donc important de choisir un professionnel disposant d’un label RGE adapté à votre chantier et à chaque type de travaux projetés. Les qualifications ne sont valables que pour leur seul domaine : bois-énergie, solaire, pompe à Chaleur (PAC), etc. Une entreprise ou un artisan RGE qui intervient pour l’isolation de vos combles n’aura pas forcément le label RGE pour changer vos menuiseries.

  1. Comment les professionnels deviennent-ils RGE ?

Pour être labellisé RGE, le professionnel du bâtiment (entreprise du BTP, artisan ou entrepreneur individuel) doit justifier du respect de ses obligations administratives et légales, notamment en termes d’assurance avec la garantie décennale.

Il doit désigner au moins un responsable technique et opérationnel et apporter la preuve de ses compétences, notamment par le moyen d’une formation courte.

En cas de sous-traitance, il fait appel à des entreprises elles-mêmes titulaires d’un signe de qualité RGE.

Il doit réaliser au minimum deux chantiers achevés au cours des quatre dernières années dans l’activité désignée RGE et  se soumettre à un audit de chantier (contrôle de réalisation) dans un délai de 2 ans suivant la demande de qualification.

La mention RGE est délivrée par des organismes indépendants, qui respectent eux-mêmes un certain nombre d’exigences.

 

  1. Certificat de qualification : les points à vérifier

La plupart des professionnels joignent spontanément leur certificat de qualification à leur devis. Si ce n’est pas le cas, exigez-le afin de vous assurer qu’il correspond bien aux travaux que vous souhaitez engager. Vérifiez que la date de validité est conforme.

La mention RGE est valable pour une durée de quatre ans, renouvelable tous les ans, après un contrôle de nombreux points administratifs, techniques et financiers.

L’entreprise RGE qui vous facture les travaux sous-traite l’installation d’un équipement ou une partie des travaux ? Soyez attentif et vérifiez bien que les sous-traitants sont également professionnels RGE.

 

  1. Facture : les mentions obligatoires

Un conseil : vérifiez que la facture précise le nom, la qualification et la mention RGE du professionnel ayant réalisé les travaux à votre domicile. Pour les prestations d’audit, de conseils et pour les architectes, la mention RGE n’est pas obligatoire mais elle est fortement conseillée nous dit l’Ademe dans son Guide pratique Choisir un professionnel pour ses travaux.

La qualification demeure le premier critère de confiance pour 80 % des Français, loin devant les avis sur internet (47 %), selon le baromètre 2018 de Qualit’ENR.

Voir le baromètre 2018 de Qualit’ENR

 

Comment trouver les professionnels RGE ?

Trouver votre plateforme Rénover c’est gagner et entrer en relation avec le conseiller Rénover C’est Gagner proche de vous. Grâce à ses conseils personnalisés vous pourrez préciser votre projet et connaître les professionnels compétents pour réaliser vos travaux dans votre région.

Si vous ne trouvez pas de professionnels qualifiés RGE pour votre projet à côté de chez vous, le site officiel  Rénovation Info Service (www.renovation-info-service.gouv.fr) pourra vous être utile.